Mon MacBook Air M1

J’ai reçu mon MacBook Air M1 qui vient parachever un setup déjà composé à 90% de produit Apple. Une belle occasion pour moi de vous expliquer ce choix et de vous présenter mon setup complet.

J’ai déjà fait un billet setup dernièrement sur le blog où je vous parlais de mon setup à la maison, un setup principalement mobile car, à l’époque, je n’avais pas du bureau.

On a terminé les travaux dans le bureau durant les vacances de Noël et je viens de poser la dernière brique d’un setup que j’ai bien réfléchi en amont. Découvrons tout ça ensemble mais avant ça, je vous explique pourquoi un MacBook Air M1 est arrivé à la maison.

Pourquoi repasser sur un MBA

Je vous ai longuement expliqué dans un billet sur le blog que je voulais, cette année, me concentrer sur le « faire » plutôt que sur le « comment faire ». Et je maintiens ces propos, mon objectif pour 2021 est faire de me concentrer sur le contenu que sur les outils pour produire ce contenu.

Et donc tu débarques avec du nouveau matos ? Incohérence quand tu nous tiens !

On est plutôt d’accord là-dessus. On peut résumer ça en un mot : opportunisme ! J’avais prévu, à termes, de remplacer mon Dell XPS 13 par un MacBook Air 13 mais pas tout de suite. Mon plan initial était plutôt de tuer mon laptop et de le remplacer par la suite.

Mais « l’occasion fait le larron » comme on dit. J’ai engagé un nouveau collaborateur dans la boite qui avait besoin d’un laptop. Je lui ai donc proposé de récupérer ma machine (qui est une bonne machine) au lieu de lui acheter un nouveau laptop. Sans cette occasion, j’aurais attendu encore 1 an ou 2 avant de remplacer ma machine de travail. Il a accepté le deal et donc je me suis commandé une nouvelle machine : un MacBook Air M1.

J’ai repris un MacBook Air pour plusieurs raisons :

  • Je suis un fanboy Apple !
  • J’ai un écosystème complet Apple, le MBA était la pièce manquante
  • On change notre logiciel au boulot qui passe en version web donc plus d’obligation à travailler sous Windows.

Dans le passé, on utilisait un logiciel au quotidien qui demandait Windows pour fonctionner. Cela m’obligeait à bosser en sessions à distance depuis un Mac et ça devenait vraiment pénible. C’est pour cette raison que j’étais revenu à Windows pour le boulot. Mais ce n’est plus le cas !

Je n’avais plus aucune raison d’utiliser Windows et je pouvais enfin récupérer un Mac et fermer la dernière porte de ma prison dorée : mon écosystème Apple.

Je pouvais enfin retrouver mes applications iOS/iPad OS sur mac OS avec la synchronisation iCloud entre toutes mes machines. C’est hyper confortable pour les notes de chantier prises sur l’iPad (via GoodNotes) ou même recevoir mes iMessages quand je suis sur le Mac.

Bref, me revoilà dans l’écosystème Apple à 100% et j’adore ça ! Je ne suis pas là pour vous convaincre que c’est le meilleur, je vous dis juste que c’est celui que je préfère.

Assez parlé ! On passe au setup.

Mon setup

Comme à chaque nouvelle machine, les jours qui précède l’arrivée de la machine, je suis convaincu que cette nouvelle machine va révolutionner mon quotidien, me rendre plus productif, me donner envie de faire plus de chose, etc. Et je dois l’admettre, je suis un peu déçu car cette nouvelle machine ne m’a pas rendu plus productif ! J’étais persuadé que ce MacBook Air M1 m’aiderait à être plus productif, plus performant, plus organisé mais ça ne change rien à mon quotidien. Quelle déception ! 😂

Après un peu d’ironie et une très longue introduction, parlons de cette machine. Je ne fais pas faire un test de performances poussé mais je veux vous livrer mon ressenti après quelques semaines d’utilisation.

Ma configuration :

  • MacBook Air M1
  • Puce Apple M1 avec CPU 8, GPU 8 et Neural Engine 16 cœurs
  • 8 Go de mémoire unifiée
  • SSD de 512 Go

J’ai hésité entre cette configuration et une version à 16Go de RAM. J’ai finalement choisi cette configuration car comme c’est une machine portable que je vais balader donc je trouvais que le stockage était un meilleur investissement (pas envie de me promener avec un disque dur externe en permanence).

Et après avoir vu beaucoup de test sur la version 8Go, en comparaison à mes usages, ce MacBook Air M1 saura me satisfaire pour quelques années. En sachant que je ne monte pas de vidéos, je ne code pas, je n’ai pas besoin d’énormément de ressources en dehors de Lightroom Classic (qui tourne plutôt très bien sur cette machine).

Après plusieurs semaines d’utilisation, je suis hyper satisfait par cette machine. J’ai eu aucun ralentissement, aucun bug. La puce M1 fait le boulot sans aucun souci. Je n’ai qu’un seul problème : impossible de lancer Teams sur le Mac, je suis obligé de passer en version Web.

Deux choses que j’apprécie beaucoup sur ce MacBook Air : l’autonomie et le bruit. J’étais déjà conquis par l’autonomie que propose les MacBook mais là, on a atteint un niveau d’autonomie assez dingue. Je peux bosser toute une journée sur ma machine sans la recharger et je rentre à la maison avec de l’autonomie. Et parlons du bruit, plutôt parlons de l’absence de bruit. Cette machine est tellement silencieuse, c’est un vrai plaisir quotidien.

Nouveau MacBook, nouveaux périphériques

J’ai profité de l’arrivée de cette nouvelle machine pour changer la configuration de mon bureau, enfin de mes bureaux. Je voulais la même configuration à la maison et au bureau. L’objectif de mon setup est assez simple : simplification minimale.

Je ne me suis pas pris la tête, j’ai tout pris en deux exemplaire (sauf le MBA) :

J’ai deux configuration totalement identique, en dehors du bureau, et je dois admettre que c’est très confortable. Quand je trimballe mon MacBook Air M1 du bureau à la maison et je n’ai qu’une seule à faire : brancher mon MBA en USB-C et tout est prêt pour bosser tranquillement.

Le câble Choetech me permet d’alimenter le Mac via l’écran même si ce dernier n’est pas USB-C. Et comme ça, j’ai un seul câble pour connecter le Mac à l’écran et ce dernier est également alimenté. C’est hyper confortable à l’usage et plutôt joli à voir.

Bon j’avoue, c’est un budget (heureusement c’est le boulot qui paie) mais quel confort d’utilisation. Je ne regrette pas du tout ce choix.

Pour conclure, je suis super content de ce Mac que j’aime beaucoup, qui convient à mes besoins et à mes envies. Et surtout, j’ai enfin retrouvé un écosystème Apple à 100% et j’en suis ravi !

9 replies to “Mon MacBook Air M1”

  1. Ce MacBook Air M1 est juste excellent !
    C’est le jour et la nuit par rapport à un appareil sous Intel : pas de chauffe, pas de ventilos, une grosse autonomie, Big Sur très réactif etc.
    En somme, moins de stress quotidien et plus de productivité !

    Des conseils pour un écran externe et un cable le reliant à ce dernier ?
    Peut-on avoir une qualité Rétina sur l’écran externe et un pointeur de souris sans lag ?

    Merci Thibaudd !

    1. Merci pour ton commentaire. Je confirme pour le MBA M1, je suis pleinement satisfait de cette machine.

      Si tu veux la qualité Retina, il va falloir débourser un peu de sous. Le MacBook Air M1 peut gérer un écran externe en 6K en 60Hz donc une résolution de 6016×3384 pixels donc aucun souci pour la prise en charge par le MBA.

      Par contre, si tu veux un écran externe en 27 pouces, il te faut une résolution de 5120×2280 comme sur les iMac. Alors, ça existe mais ce n’est pas donné. Tu vas avoir le LG Ultrafine 5K (développé pour Apple) mais tu le trouves à 1300 sur Amazon.

      Perso, je partirais sur un écran 27 pouces de chez Dell par exemple en 4K. Tu auras une bonne qualité d’image et un prix plus raisonnable.

      1. Je me doutais bien que cet écran LG, très onéreux, restait le candidat numéro 1…
        Je vais prendre mon temps et analyser ce qu’il y a sur le marché (chez Dell etc.).
        Merci beaucoup pour cette réponse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *