Mon usage de Notion.so

Un an plus tard, je pense qu’il est intéressant de revenir sur un outil dont je parle peu mais que j’utilise beaucoup : Notion.so.

Il y a un an, je vous parlais de mes débuts avec Notion.so. Un an plus tard, ces usages ont bien évolués. Il y a des choses qui sont restés, d’autres non. Un bonne occasion pour faire un bilan complet de cette année d’utilisation de Notion.

Notion.so c’est quoi ?

Pour les quelqu’uns qui n’ont jamais entendu parler de Notion.so, je vais vous expliquer en quelques lignes ce qu’est Notion (mais je vous invite à lire mon premier article sur le sujet où j’explique ce que c’est).

Pour faire simple, Notion.so est une application de prises de notes. Vous pourrez prendre des notes avec du texte enrichis, intégrer des éléments du web (liens, vidéo YouTube, etc.). vous pourrez capturer des pages ou des liens web, etc. Tous les outils dont vous avez besoin pour une bonne application de prise de notes sont réunis au sein de cette application.

Mais ce n’est pas « que » ça ! La véritable force de Notion réside de sa gestion de bases de données. Pour faire court : toutes les notes que vous prenez via Notion peuvent être intégrée au sein d’une base de données et les bases de données peuvent être reliées entre-elles.

Ce qui permet de créer des systèmes d’organisations plutôt complet comme un gestionnaire de tâches, un journal de bord (comme Day One), un livre de recettes, etc.

Bref, Notion.so est une application hyper complète. C’est aussi son défaut car de prime abord, elle peut intimider et on peut vite se sentir déborder par le nombre de possibilités qu’offre Notion. Mais une fois qu’on a apprivoisé la bête, Notion est un outil formidable.

Mes usages de Notion.so un an plus tard ?

Au fil des premières semaines, j’ai pris la décisison d’utiliser Notion.so comme un outil personnel. Du coup, j’ai viré tous les usages « pro » de mon dashboard. Du coup, je vous parlais d’un CRM de ventes dans Notion, c’est fini ça.

Ce que je fais encore avec Notion : rédiger pour mon blog, créer des bases de données pour toutes une série de passions (les sacs, le café entre autres), sotcker des documents personnels et archiver pleins de liens web qui pourrait me servir plus tard. Mais rassurez-vous, je vous détaille tout ça dans la suite de l’article.

Tenir un blog avec Notion.so

Bon, commençons par le blog. J’ai deux « pages » pour cette partie. La première s’appelle « template » et elle reprend (comme son nom l’indique), les différents template pour mes articles de blog. Rien de bien folichons mais c’est hyper pratique pour les séries d’articles comme récemment. Bon le template « récemment » est pas ouf mais par exemple, le template « Samrtphone » me permet de faire un test de smarpthone complet et qui soit cohérent avec le reste des autres tests (bon, je ne fais plus de tests de smartphone sur le blog mais le template existe toujours).

La deuxième page est mon calendrier de publication. J’y regroupe tous les articles du blog que je classe selon 3 états :

  • idées
  • en cours de rédaction
  • publiés

Dans chaque « sous-page » donc dans chaque billet, j’utilise la même structure.

J’ai plusieurs champs à complèter : catégorie, statut de l’article, le type d’article. J’ai même prévu un case avec le lien de l’article publié sur mon blog pour le retrouver facile.

Dans le corps de la page, il y a un bloc markdown où je rédige mon article. En dessous, j’ai un bloc avec les tâches à faire pour mon article, un bloc avec mes notes pour l’article et un dernier bloc pour les liens intéressants liés à l’article.

De cette manière, j’utilise la même structure pour tous mes articles. Je peux aussi via mon board d’article, identifier les idées que j’ai, les article en cours ou les articles publiés.

Je n’utilisais pas vraiment Notion pour écrire (je préférais iAWriter ou Ulysses). Mais j’avais tendance à m’éparpiller. Je ne suis pas le plus douer pour utiliser plusieurs applications différentes, j’aime bien tout avoir sous la main dans une seule apps. Du coup, quand j’ai découvert l’existence du blog « code » dans Notion, j’ai migré la rédaction d’article directement dans Notion. Je peux écrire en Markdown directement. Et une fois que mon article est terminé, je passe par iAWriter (le mode focus est top pour me relire) et puis, je copie/colle le code HTML dans WordPress.

Bon je continue d’utiliser deux applications mais tout mon « process » d’écriture se fait dans Notion. Toutes les informations dont j’ai besoin (liens, notes, etc.) pour mon article sont directement dans la même page.

Mes bases de données dans Notion.so

La grande force de Notion comme je l’expliquais plus haut, c’est la gestion de base de données. On peut vraiment se créer des bases de données pour tout et pour rien, les structurer comme on en a envie, etc. Du coup, on peut stocker et structurer énormément d’informations.

Dans le premier article de Notion, je vous expliquais que j’utilisais Notion pour tenir mon journal. Ce n’est plus le cas. J’ai essayé mais je trouve que Day One est bien mieux pour ça. Du coup, toute la partie « journaling » se fait dans Day One. J’ai relancé une sortie de Bulet Journal dans Notion mais je ne vais pas m’étendre sur le sujet car c’est très récent et je ne suis vraiment pas convaincu sur sa longévité.

Par contre, j’utilise toujours Notion pour référencer mes passions. J’ai une page pour le Whisky, une page pour le café, une page pour les sacs à dos. Sur ces différentes pages, j’inventorie tout ce que je possède où ce que je veux.

En gros, pour chacun des cafés que je goûte, je note la provenance, le type de café, le type de « roast », le magasin où je l’ai acheté, je lui donne une note, etc. De cette manière, je garde une trace de tous les cafés que je goûté, je peux peaufiner mon palais et si j’ai adoré un café, je peux facilement le retrouver pour en recommander.

Dans la même idée, je me suis fait une liste des recettes pour le café. Comme ça, quand j’ai un doute, je peux retrouver les informations de la recette et la reproduire. Cela me permet aussi de prendre des notes selon les recettes pour peaufiner ces dernières selon mes goûts. Je fais la même chose pour les Whisky’s. J’ai également un wishlist des produits que j’ai envie de goûter. Là, c’est principalement des liens qui pourront me servir plus tard.

Au niveau des sacs, j’utilise Notion pour tenir le compte des sacs que j’ai, des sacs que j’ai eu et des sacs que je veux. Je l’utilise aussi pour stocker toutes mes recherches sur les sacs (les types de tissus, les différents labels, les types de zip, etc.).

Notion.so pour archiver

J’utilise beaucoup Notion.so pour archiver des choses. Je stocke des liens qui me semblent intéressants et qui pourrait m’aider dans le futur. Je stocke également des notes qui pourraient m’aider également plus tard.

Vous avez compris le principe, j’utilise Notion pour stocker des choses qui pourraient me servir. Tout est regroupé dans Notion et quand je cherche quelque chose, il me suffit d’aller à un endroit. Je ne m’éparpille plus.

Par exemple, j’ai fait quelques recherches pour optimiser mon utilisation des mots-clés sur Instagram. Et du coup, j’ai créer une note avec toute une série de mots-clés qui me servent sur mes publications. Quand je poste une nouvelle photo, je n’ai qu’à faire un copié/collé depuis Notion pour ajouter mes mots-clés.

Sur Notion, je stocke aussi mes fiches de paies, mes factures d’achat pour les garanties, etc. Je stocke ces différents fichiers au format PDF avec une série de mots-clés pour les retrouver facilement si j’en ai besoin. C’est hyper pratique pour retrouver rapidement la facture d’un objet que je revends par exemple.

Et pour finir, j’ai une page « Notes » qui est un peu mon point d’entrée dans Notion. Je l’utilise un peu comme un Inbox, un concept qu’on retrouve dans la technique GTD. C’est dans cette page que finissent les liens capturés avec le webclip de Notion par exemple.

Voilà qui clôture ce second billet sur Notion. Tout comme l’outil, mes usages de Notion.so ont évolués. Certains sont restés, certains ont disparus, d’autres se sont créés. En tout cas, j’aime beaucoup Notion pour sa polyvalence et la possibilité qu’il m’offre de concentrer toute une série de choses dedans.

Et vous ? Vous utilisez Notion.so ?

Envie de continuer la lecture sur Notion.so ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *