Mon Apple Watch, mes usages

Aujourd’hui, on va parler de mon Apple Watch et de ses usages. Après plusieurs années d’utilisation, de nombreux changements d’avis, je pense avoir une vision assez globale de l’Apple Watch pour vous livrer un article intéressant sur les raisons pour lesquelles j’aime (très très fort) mon Apple Watch.

Mais avant ça, un petit retour dans le passé s’impose. Parcourons ensemble mon historique avec les montres connectées.

Une montre connectée, c’est quoi ?

Selon Wikipédia :  »Une smartwatch ou montre intelligente est une montre bracelet informatisée avec des fonctionnalités allant au-delà du simple affichage de l’heure et du chronométrage, présentant des caractéristiques comparables à celles d’un PDA. Il faut les considérer comme des ordinateurs de poignet. On utilise aussi le terme de montre connectée pour les montres disposant de connectivité sans-fil avec des technologies telles que le Bluetooth et le Wi-Fi. Alors que les premiers modèles, apparus dans les années 1980, étaient capables d’effectuer des tâches de base comme les calculs, l’organisateur d’événements puis les traductions ou les jeux, les smartwatches modernes sont devenues des ordinateurs à part entière. Certaines montres intelligentes peuvent exécuter des applications mobiles, fonctionnent sur un système d’exploitation mobile, ou encore proposent des fonctions de téléphonie mobile. Parmi les autres applications courantes, on trouve l’affichage de la météo, de SMS, d’appel téléphonique, la lecture de fichiers numériques (audio ou vidéo), la réception radio FM, la connectivité Bluetooth, ou encore la mesure de l’activité physique du porteur (fréquence cardiaque et respiratoire, podomètre, calories). »

Wikipédia

Cette définition répond bien à ma vision d’une montre connectée. Pour faire simple, la montre connectée, pour moi, est une extension du smarpthone. Je n’ai pas le fantasme de la montre qui remplace mon téléphone. J’aime mon téléphone et je n’ai pas vraiment envie de m’en débarrasser, je suis juste très content de pouvoir déporter certaine action sur ma montre. Toujours dans ma vision des choses, une montre est connectée dès qu’elle peut faire des choses sans que cela nécessite une interaction avec mon téléphone.

Bref l’Apple Watch est un montre connectée !

Mon histoire avec l’Apple Watch

Mon « histoire » avec les bracelets sportifs, les montres hybrides ou encore connectées débute en 2014 si mes souvenirs sont bons avec un Fitbit Flex qui n’avait rien de connectés, ni rien de smart d’ailleurs. Il comptait mes pas et me donnait une estimation des calories que je consommais. Je le mentionne ici car c’est le premier objet que j’ai porté et qui a ouvert la porte à tous les autres. J’ai enchainé plusieurs bracelets connectés comme le Misfit Shine et le Polar Loop.

Début 2015, j’entame une période « montre sportive » où je teste la Polar M400 puis la Polar V800. Je finis par acheter une Polar M400 mais entre-temps, je teste la Pebble et je tombe amoureux du concept de la « montre connectée/geek ». Un peu lassé par Polar, je contacte Garmin et j’arrive à avoir un partenariat qui me permet de tester la Garmin Vivoactive. On est en février 2016.

En octobre 2016, un pote me propose de partir 10 jours à Montréal avec sa Série 1 pour tester ça. Je rentre de Montréal le 13 octobre, le 16 je reçois ma Série 1. J’ai ma première Apple Watch.

Ensuite, ça part un peu en vrille. Si vous des habitués du blog, vous savez que je suis instable. Du coup, j’enchaine plusieurs tests Galaxy Watch, Moto 360 et fin 2017, je reviens sur la M400 de chez Polar. Entre-temps, j’ai revendu ma Série 1. Début 2018, je teste la Galaxy Watch Active qui ravive en moi le plaisirs d’une montre connectée. Quelques semaines plus tard, en février 2018, je commande une nouvelle Apple Watch, une Série 3.

Le temps passe, l’été arrive, je pète une durite et je décide que je ne veux plus d’Apple Watch, je veux juste une montre qui compte mes pas, me notifie de mes appels et qui est résistante : du coup, je revends l’Apple Watch et j’achète une Garmin Fenix 3.

Entre-temps, je teste les montres hybrides avec une Skagen. Elle a le look d’une montre mais elle est connectée via une application smartphone à mon iPhone. J’en profite aussi pour tester la Withings Steel HR. Deux mois plus tard, nous sommes en février 2019, je fais volte-face, je revends toutes mes montres et je commande une Apple Watch Série 4 car mon Apple Watch me manque. Quelques mois plus tard, elle décède dans les travaux de ma maison. J’en rachète une fin août.

Le temps passe, l’été arrive, je pète une durite et je décide que je ne veux plus d’Apple Watch, je veux juste une montre qui compte mes pas, me notifie de mes appels et qui est résistante : du coup, je revends l’Apple Watch et j’achète une Garmin Instinct. Je la garde d’avril à septembre où, une fois de plus, mon Apple Watch me manque et, en septembre 2020, je m’offre une Apple Watch SE.

Oui moi aussi je me fatigue !

L’Apple Watch depuis 2016

Oui je suis assez instable avec la technologie mais je me soigne, j’ai pris conscience de ça durant le confinement et ça va beaucoup mieux depuis. J’utilise encore Rappels par exemple, j’utilise toujours mon iPad et Day One reste mon application préférée sur iOS/iPadOS/macOS. Mais, ce n’est pas le sujet de ce billet.

Je ne suis pas là pour vous parler de mon instabilité technologique mais toutes ces expériences ont démontré une chose : j’aime l’Apple Watch !

Je porte, par intervalle, une Apple Watch depuis 2016. Comme je l’explique brièvement plus haut, je lorgnais sur l’Apple Watch depuis la Série 0. Et, en octobre 2016, on avait planifié un voyage à Montréal. Quelques jours avant le départ, j’ai un ami qui me propose de partir avec son Apple Watch pour tester cette montre pendant 10 jours. J’accepte directement et me voilà dans l’avion en direction du Canada, avec une Série 1 Gris Sidérale 42 mm au poignet.

J’ai adoré cette montre dès le début de l’expérience. Je l’ai porté durant les 10 jours en l’enlevant simplement pour la nuit (oui à cette époque, j’enlevais mon Apple Watch la nuit pour la recharger, maintenant elle recharge le matin quand je déjeune). Et, en rentrant du Canada, le 13 octobre 2016, j’ai commandé ma première Apple Watch. Et 3 jours plus tard, je recevais un colis de chez Apple : Une Apple Watch Série 1 Aluminium 42 mm.

Entre-temps, j’ai testé pas mal d’OS, j’ai testé différentes sortes de montre, je reviens toujours à l’Apple Watch. Mon cerveau l’a enfin accepté et depuis plus d’un an (plus longue période avec une Apple Watch à mon poignet), je n’ai pas envie d’une autre montre, l’Apple Watch est la montre qui me correspond le plus et celle que j’aime le plus porter.

Quel modèle en 2021 ?

En 2020 quand j’ai repris une Apple Watch, j’avais trois options :

  • Série 6
  • SE
  • Serie 3

J’ai tout de suite éliminé la Série 3 car je voulais bénéficier de l’écran plus grand des deux autres modèles. L’écran est 30% plus grand sur la SE (ou la Série 6) que sur la Série 3.

J’ai donc choisi le SE. La dernière montre que j’avais eu était une Série 4 et elle me convenait parfaitement, la SE se positionnait dans la continuité de la 4. La 6 n’apportait pas grand-chose de plus si ce n’est la mesure d’oxygénation du sang et le « always on display ».

A l’époque, je ne voyais d’intérêt ni pour l’un, ni pour l’autre. Aujourd’hui, je ne vois toujours aucun intérêt pour la mesure d’oxygénation du sang mais j’avoue qu’avoir un écran allumé en permanence sur ma montre en me déplairait pas. Cela n’est pas rédhibitoire au point de vouloir me faire changer de montre pour une Série 7 mais j’avoue que parfois ça me manque. J’aimerais, dans certaines situations, pouvoir visualiser l’heure sans devoir mon poignet. Mais bon, j’ai l’habitude.

L’autre raison indéniable : le prix ! En choisissant le modèle SE, je gagnais 130€. Du coup, je me suis commandé une Apple Watch SE Nike Edition Aluminium avec le bracelet Nike Noir (le plus beaux bracelet silicone de la gamme pour moi).

Mes usages de l’apple Watch

Je porte mon Apple Watch en permanence, je ne l’enlève jamais sans le matin pour déjeuner car c’est le moment de la journée où elle recharge. En semaine, par exemple, je me lève à 6h, je la mets en charge juste après avoir démarré la machine à café. Généralement, vers 7h, quand je réveille ma fille, elle est chargée. C’est assez pratique pour moi et comme ça, je peux porter ma montre en dormant pour traquer mon sommeil.

Le weekend, c’est le même concept. Je me lève, je fais le café, je mets mon Apple Watch en permanence et quand je reçois la notification sur mon iPhone qui m’indique que mon Apple Watch est chargée à 100%, je la remets à mon poignet.

Pour le reste, je porte ma montre tout le temps et j’adapte le bracelet ou la protection selon mon activité.

Quelles sont les applications que j’utilise sur mon Apple Watch ?

J’utilise beaucoup les applications « natives » de l’Apple Watch que je ne vais pas vous lister ici. Je vais plutôt me concentrer sur les apps « tierces » pour cette partie de l’article.

Sur mon Apple, j’ai installé :

  • 1Password
  • Day One (l’application qu’on ne présente plus sur le blog)
  • EasyPark (une application assez récente qui me sert à payer le parking quand je me gare en ville)
  • Focus To-Do (une application très utile pour gérer mes plages de concentration au bureau)
  • Google Maps (j’utilise aussi Apple Plans mais les informations sur la circulation sont plus précises sur Google Maps)
  • HeartWatch (pour surveiller mon rythme cardiaque et recevoir des notifications en cas de fréquence cardiaque élevée)
  • Komoot (elle est installée mais je ne l’utilise quasi pas sur la montre, je l’utilise sur l’iPhone quand je suis en vélo)
  • Messenger (parce que beaucoup de mes contacts utilisent Messenger pour me contacter)
  • Spotify
  • Streaks (pour traquer mes habitudes au quotidien)

Quelques exemples d’utilisation au quotidien

Comme je l’explique plus haut, je porte mon Apple Watch en permanence. Mes usages de l’Apple Watch sont donc assez nombreux. La première « fonction » de mon Apple Watch est d’être un centre de widget déporté. C’est ce que j’aime le plus chez elle, elle me permet de visualiser des informations rapidement à mon poignet. En premier, et c’est la fonction première d’une montre, elle me donne l’heure. Ça peut sembler stupide mais elle donne l’heure et toujours la bonne heure ! Quand on voyage avec l’Apple Watch, comme elle est connectée à l’iPhone, elle s’adapte au décalage horaire. Quand on passe à l’heure d’hiver (ou inversement), elle s’adapte aussi. Fini de régler sa montre en sortant de l’avion !

Elle me donne aussi la date du jours, elle affiche mes prochains rendez-vous ainsi que la météo du jours. J’adore avoir ces informations rapidement accessible à mon poignet.

Le cadran que j’utilise le plus est le cadran « infographe modulaire ». On y retrouve l’heure et la date en haut à droite. A gauche de l’heure, j’ai choisi la compliciton conditions météo. La grande complication au centre est mon agenda (je rêve d’une vue mixte entre agenda et rappels du jours comme peut le faire Fantastical). Les complications en base du cadran sont, de gauche à droite, : Activité, HeartWatch et Minuteur. J’adore la complication « minuteur » ! Quand je cuisine et que je lance un minuteur, la complication me donne le temps restant en direct. C’est hyper pratique. Il m’arrive assez régulièrement d’utiliser le cadran Siri également mais je reviens toujours au « infographe modulaire ». Et pour finir, j’ai aussi le cadran « Minie » car ma fille l’adore !

J’interagis beaucoup avec mon Apple Watch via Siri pour ajouter un Rappels, un Évènement, répondre à un iMessage, lancer un minuteur pour les pâtes, lancer l’une ou l’autre commande HomeKit (« allume les lampes du salon » par exemple). Je m’en sers également comme une calculatrice (calcule moi 40% de… »).

Il m’arrive de répondre au téléphone sur mon Apple Watch. Je ne suis pas hyper fan de ça mais ça m’évite de courir après mon téléphone. Quand je suis dans ma cuisine, par exemple et que mon iPhone est dans mon sac à l’entrée de la maison : je réponds directement avec la montre, le temps d’aller chercher tranquillement mon iPhone pour poursuivre la discussion.

Et puis, il y a tout ce qu’elle fait en tâche de fond : le suivi d’activité, le suivi de sommeil, le suivi en continu de ma fréquence cardiaque, et. Toutes des choses qui me sont devenues indispensables avec le temps (quand je dis indispensables, c’est que j’aime collecter ce genre d’info).

Une des choses que j’utilise beaucoup aussi sur la Watch, c’est les mémos vocaux. Dès que j’ai une idée que je ne veux pas oublier, j’en fais mémo vocale directement. Ensuite, dès que je suis au bureau, j’importe ce mémo dans une note et j’ajoute quelques informations supplémentaire qui me seront utiles dans le futur.

J’utilise aussi les fonctions sportives de la montre. Que ça soit pour un jogging, une randonnée ou bien une sortie vélo, j’enregistre mon activité avec l’Apple Watch. Et j’utilise aussi l’application Respirer qui me notifie plusieurs fois par jours de prendre une minute pour respirer. J’étais un peu sceptique au début mais j’ai fini par me prendre au jeu et je dois admettre qu’entre deux réunions un peu stressante, ça fait du bien.

J’utilise aussi l’Apple Watch pour payer sans contact via Apple Pay, pour scanner mes cartes de fidélité au magasin via Stocard car Wallet n’est pas encore au top pour les cartes de fidélité.

Une fonctionnalité que j’utilise aussi beaucoup, c’est pour trouver mon téléphone ou mes clés. Ma fille aime bien planquer mes clés ou mon iPhone. Je peux donc faire sonner l’un ou l’autre grâce à mon Apple Watch (et au AirTag qui est sur mes clés).

Un confort quotidien !

Ce que j’aime le plus dans l’Apple Watch, c’est son intégration dans l’écosystème Apple et les petits plus que cela apporte au quotidien en terme de confort. Je m’explique ! Quand je suis au bureau, je bosse sur un écran externe et mon Mac est fermé. Grâce à mon Apple Watch, je ne dois pas taper mon code pour déverrouiller mon Mac, c’est automatique. Dès que le Mac sort de veille, il se déverrouille car je porte mon Apple Watch.

Idem pour 1Password. Lorsque je veux déverrouiller 1Password, ma montre vibre, je clique 2 fois sur le bouton latérale et je peux accéder à mes mots de passe. Je n’ai plus besoin de taper mon code. Ça peut sembler futile comme fonctionnalité mais au quotidien, c’est un hyper confortable.

Et je ne parle même pas de la possibilité de déverrouiller son iPhone en portant le masque ! Quel bonheur ça ! Grâce à l’Apple Watch, l’iPhone se déverrouille.

Les notifications

Au tout début, comme tous les nouveaux possesseurs d’Apple Watch (je pense), j’avais activer toutes les notifications sur la montre mais, très rapidement, c’est devenu invivable.

Du coup, au fil du temps, j’ai réduit drastiquement les notifications que je peux recevoir sur mon Apple Watch. L’idée, quand je laisse mon téléphone sur le côté, n’est pas d’avoir toutes mes notifications. Au contraire, mon objectif c’est de mettre de côté toutes les notifications dont je n’ai pas besoin pour ne garder que les notifications dont j’ai envie.

Voici la liste des notifications que j’autorise sur mon Apple Watch :

  • Messages/Appels/FaceTime
  • Messenger
  • WhatsApp
  • WhatsApp Business (lien vers mon iPhone Pro et c’est 2 SIM, WA pour le numéro perso, WAB pour le numéro Pro

J’ai essayé d’activer les notifications de Teams mais j’ai très rapidement arrêté ça car c’est ingérable. C’est beaucoup trop intrusif, ça sonnait beaucoup trop souvent.

  • Rappels
  • Calendrier
  • Lavage des mains
  • Lève-toi
  • Localiser (très pratique pour quand je pars de chez moi sans prendre mes clés ou mon iPad)
  • Et l’application Intégra (c’est l’application qui gère mon système d’alarme, je reçois donc les notifications directement sur mon poignet et j’avoue que j’adore ça)
  • Notification HomeKit

J’ai désactiver toutes les notifications des réseaux sociaux, médias et autres. J’ai d’ailleurs fait pareil sur mon iPhone. Grâce à iOS15, ce type de notifications arrive dans mon résumé du matin ou du soir mais plus en notifications urgentes. La gestion des notifications dans iOS 15 et vraiment top ! Faudra peut-être que j’en parle sur le blog tiens.

De cette manière, ma montre ne sonne pas en permanence. En plus de ça, je sais que quand je reçois une notifications sur mon Apple, elle est importante. Cela me permet de ne plus poser mon iPhone sur la table au restaurant, il est dans mon sac et je peux voir mes notifications à mon poignet.

Et si je veux vraiment être tranquille, j’active le mode « ne pas déranger » et là, je ne reçois que les appels de mes contacts favoris.

Quelques accessoires pour l’Apple Watch

Je n’ai pas une quantité invraisemblable d’accessoire pour mon Apple Watch. J’ai un chargeur en USB-C qui est dans mon sac en permanence avec mon chargeur Belkin USB-C. J’ai, à la maison, le chargeur vendu avec la montre en USB-A qui me sert à recharger ma montre le matin au réveil.

J’ai un coque renforcée pour quand je fais des travaux manuels à la maison. J’en ai déjà tuée une comme ça donc je me méfie maintenant.

Et pour terminer, j’ai plusieurs bracelets pour ma montre.

  • Un bracelet Nike Noir
  • Un bracelet Silicone Blanc
  • Un Nylon Loop Blue
  • Un Nylon Loop Vert
  • Un Nylon Loop Noir
  • Un Leather Loop en couleur Havane

Et pour finir, mon seul bracelet qui n’est pas de la marque Apple : un bracelet de chez Nomad en cuir. J’ai hâte de faire un tour à l’Apple Store pour tester le Solo Loop en nylon car il me fait de l’œil depuis sa sortie mais avec mes poignets, je préfère l’essayer avec de le tester.

C’est tout ce que j’ai comme accessoire. Je pense que je finirais pas craquer pour la base de recharge sans-fil avec le chargeur Apple Watch pour la maison mais ce n’est pas à l’ordre du jours. L’autre accessoire qui finira aussi dans mon sac un jours, c’est le double chargeur Apple MagSafe/Apple Watch mais pas avant d’avoir changé d’iPhone car mon iPhone 11 n’est pas MagSafe. On verra pour la sortie du 14 ou du 15 dans les mois futurs.

Pourquoi j’aime l’Apple Watch

J’ai pris le temps de vous expliquer comme j’utilisais mon Apple Watch, ce que j’avais comme application dessus, les notifications qui étaient autorisées sur mon Apple Watch, je vais conclure cet article en vous expliquant pourquoi j’aime l’Apple Watch.

C’est une question qu’on me pose assez souvent : pourquoi est-ce que tu aimes l’Apple Watch ? Et je dois avouer que c’est parfois compliqué de répondre à cette question. Tout d’abord, j’aime Apple, j’aime leur produit (mais ça vous le savez déjà) et j’aime bien le produit ! Je le trouve joli, assez versatile au niveau du style. Ma femme se moque souvent de moi car j’aime accordez mes bracelets d’Apple Watch à ma tenue.

Ensuite, j’aime ces fonctionnalités. Je l’ai déjà plus haut, rien n’est indispensable dans l’Apple Watch. Je pourrais vivre sans mais je n’en ai pas envie. J’aime suivre mes activités et mon sommeil au quotidien, j’aime enregistrer mes activités sportives, j’aime recevoir certaines notifications à mon poignet, j’aime voir ma fille rigoler quand Minnie lui donne l’heure, etc.

C’est assez compliqué d’expliquer pourquoi on aime un objet qui n’est pas indispensable et pourtant, j’aime l’Apple Watch. Et je l’ai compris !  Fini de changer de montre tous les 6 mois car l’herbe semble plus verte ailleurs. J’aime mon Apple Watch et je ne veux plus m’en séparer.

Je vais m’arrêter ici, merci d’avoir tenu le coup jusqu’ici. Si vous avez envie de continuer la lecture par une vidéo sur l’Apple, je vous invite à regarder la vidéo de NowTech où Jérôme explique en détails ses usages de l’Apple Watch.

J’espère que cet article vous a plu ! Si vous avez des questions en plus, les commentaires sont là où on en parle sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *